Warning trading, faites appel à la médiation de l’AMF et oubliez l’avis de ces manipulateurs

Warning Trading

Les adeptes de l'activité du trading en ligne ont parfois tendance à négliger les mesures de précautions nécessaires pour pratiquer en toute sécurité. En effet, les arnaques étant très fréquentes au sein de ce secteur, le risque de voir son solde partir en fumée est perpétuel. Certaines sociétés, à l'image de Warning Trading, disent proposer leurs services pour accompagner les victimes de courtiers mal intentionnés auprès de la justice, afin de tenter par tous les moyens de leur restituer leur argent.

Warning Trading est sans doute la société la plus populaire en France dans ce rôle depuis sa création en 2014. Elle est présidée actuellement par Nicolas Gaiardo.

La question qui se pose est de savoir quelle est la crédibilité de Warning Trading et si cette société apporte réellement gain de cause aux victimes qui sollicitent ses services.  

Nicolas Gaiardo, l'homme derrière Warning Trading

Nicolas Gaiardo est un homme d'affaires assez populaire dans le milieu du trading, et ce notamment grâce à la création de Warning Trading et de Net and Law, une société bulgare aux mêmes buts que la première, à savoir la défense des victimes de courtiers mal intentionnés.

Gaiardo est lui même un ancien trader, qui, après quelques années d'activités fructueuses, s'est fait piéger en 2010 par des personnes malveillantes se cachant derrière l'identité d'un courtier. Après avoir subi cette escroquerie et perdu pas moins de 30 000 euros, Nicolas Gaiardo se serait fait la promesse de traquer sans répit les courtiers bandits, d'où la création de ses sociétés.

Un passé de trader… mais encore ?

GaiardoForce est de constater que les informations relatives au passé de Nicolas Gaiardo sont assez méconnues. Malgré ses quelques passages dans des émissions télévisées, seul le fait d'avoir été un trader arnaqué est communément su de tous. En creusant plus profondément dans la biographie de cet homme, certaines affaires ressortent et elle sont loin d'être anodines. Le dossier le plus intriguant au sujet de Nicolas Gaiardo est sans le moindre doute son implication dans une affaire d'escroquerie en bande organisée, qu'il a visiblement (presque) réussi à occulter aux yeux du public. En effet, ceci figure en bonne et due forme dans son casier judiciaire et le jugement est bel et bien officiel.

Il y a là de quoi remettre en question intégralement l'honnêteté du créateur de Warning Trading et celle de sa société. Très difficile de faire confiance à un homme relié à une telle affaire pour résoudre ses litiges.

Un homme qui n'accepte visiblement pas la critique

Dans un article publié sur le site web de Deontofi, il apparaît que Warning Trading, qui est rappelons le tout de même censé lutter contre l'escroquerie, a fait par le passé l'éloge d'un courtier, en l'occurrence FXCM (Forex Capital Market Limited). Ce dernier s'est avéré être une pure arnaque qui fut même sanctionné par l'AMF, organisme officiel de régulation des marchés financiers en Europe. À la suite de cet article, Nicolas Gaiardo bataillera pendant plus de 2 ans afin de faire condamner Deontofi pour faire retirer leur article de leur plateforme. Après plusieurs tentatives dont des assignations au tribunal qui se sont soldées les unes après les autres par des échecs cuisants,  Gaiardo jettera finalement l'éponge. 

Cet épisode entre Deontofi et Gaiardo aura, en plus de révéler les promotions scabreuses de Warning Trading, permis de mettre en lumière la personnalité agressive de l'ex-trader, lorsque l'on expose des faits qui lui déplaisent. 

Une société à l'image de son créateur  

Cela n'étonnera personne de savoir qu'il n'y a pas de grande différence entre la personnalité de Gaiardo et les mécanismes par lesquels fonctionne Warning Trading.

Des tarifs exorbitants, pas loin de l'arnaque

Pour pouvoir bénéficier des "services" de Warning Trading en cas de litige, il faudra bien entendu payer des frais. Ces frais dépendront de 2 principaux paramètres relatifs à votre litige qui sont :

  • Le type de courtier auquel vous avez affaire (selon qu'il soit régulé ou illégal).
  • La somme que vous avez perdue ( les tarifs changent à partir de 20 000 euros pour les courtiers illégaux, et 30 000 pour les légaux).

Ajoutez à cela un prélèvement de 20% sur la somme que la société aura éventuellement réussi à vous restituer. 

Ce taux de 20% n'est pas calculé au hasard et représente un bénéfice non négligeable pour la société,  notamment lorsque l'on sait que les sommes dans les litiges sont globalement très élevées ( personne n'entamera de procédure judiciaire pour des sommes ridicules). Il va sans dire qu'en observant les tarifs pratiqués, l'objectif de Warning Trading est de gagner de l'argent sur le dos de ses victimes.

Sous-traitance des dossiers à l'étranger

Nicolas Gaiardo, bien qu'il soit un ancien trader et devrait avoir une certaine connaissance dans le secteur, n'a cependant aucune qualification dans le domaine du droit, en témoigne la procédure appliquée par sa société dans le traitement des dossiers des clients.

Lorsque Warning Trading reçoit un dossier, celle-ci l'expédie en Bulgarie, pays où est localisé l'entreprise Net and Law de Gaiardo, et sous-traite le dossier à ce qu'elle appelle des "partenaires", qui ne sont autres que des hommes de droit… bulgares non identifiés. Warning Trading prétend donc pouvoir défendre votre dossier auprès de la justice française en faisant appel à des avocats bulgares ! Toute l'incompétence de cette agence est ici résumée. 

Une vitrine publicitaire cachée derrière un service informatif

Warning Trading propose également à ses clients, par l'intermédiaire du service "Check & Pay" (surtout Pay), de donner des informations au sujet de la fiabilité d'un broker que le client aura choisi. Seulement, rappelons que Warning Trading a déjà fait la promotion dans l'un de ses articles de FXCM, un courtier condamné par l'AMF. 

Comment pouvez-vous croire un seul instant en la véracité des informations qui vous seront fournies par Check & Pay après cela ? À moins d'être complètement naïf, tout le monde comprendra que l'utilisation de ce service revient à jeter son argent par les fenêtres.

Méfiez-vous de cette société extrêmement douteuse

J'espère que tous ces éclaircissements vous auront permis de vous rétracter quant à l'idée de louer les services de Warning Trading. Faire appel à cette société ne fera que vous faire tomber dans le piège d'une nouvelle arnaque une deuxième fois consécutive, il est donc préférable de faire vos démarches vous même, de votre côté, et consulter un avocat français plutôt que de laisser Warning Trading l'exporter à l'est, procédure qui n'a aucun sens ni aucun intérêt pour vous. 

Ne parlons même pas de Nicolas Gaiardo et de son passé avec la justice, ni du fait qu'il n'a aucune maîtrise du droit à la base. En somme, aucun facteur et aucune caractéristique ne penche en faveur de cette société, soyez donc logiques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*